Le Club

 ACCUEIL

Retour à la page d'accueil


 ÉTHOLOGIE

Émotions, comportements, intelligences animales...


LE CHEVAL

Connaître le cheval pour bien vivre avec


L'ÂNE

En savoir plus sur l'âne, cet incompris...


 LE FURET

Mieux  comprendre son comportement  et ses besoins


CHINCHILLA

Un petit mammifère très spécifique


AUTRES ANIMAUX

Oiseaux, poissons, chèvres, vaches etc.

 

Consultez l'ensemble de nos produits pour animaux

 

RUBRIQUE : L'ANE

--> AUTRES ARTICLES A LIRE

Un peu de respect pour ces
animaux qui nous nourrissent !

Par Opportune Coste
Praticienne de Shiatsu

Le destin de milliers de bovins, moutons, et autres poulets, se termine dans nos assiettes…Depuis la nuit des temps, l’humain chasse et élève les animaux qui assureront sa subsistance. Il ne s’agit pas ici de remettre en question ce postulat qui est à la base de la survie pour toutes les espèces vivantes ; manger et être mangé…Mais nous avons un devoir de respect à l’égard de tous ces animaux. Et c’est justement là que le scandale commence !...

Le cauchemar des conditions de transport

 

Au nom de la rentabilité, les élevages industriels ont proliféré, exigeant des animaux d’élevage un « rendement » toujours plus élevé, cela aux dépens de leur condition de vie, les réduisant à l’état d’objets, confinés dans des espaces minuscules dans lesquels toute vie « normale » pour leur espèce est impossible.

Ensuite vient le cauchemar des transports. Des milliers d’animaux vivants sont transportés à travers toute l’Europe, pendant parfois plus de 40 heures, dans des conditions souvent épouvantables (surcharge des camions, animaux blessés, manque d’abreuvement, camions surchauffés…). Pour certains, le désastre ne s’arrête pas là…Après la torture de ce premier trajet, des animaux déjà blessés et affaiblis seront embarqués à bord de bateaux à destination du Moyen-Orient.

Les conditions de manipulations lors des chargements, les souffrances infligées aux animaux avant l’abattage, tout cela nous nous devons de l’assumer en tant que consommateur final de ces viandes.

Il appartient donc à chacun d’entre nous de s’élever contre ces pratiques, non pas forcément en devenant végétarien, mais en se posant en tant que consommateur- acteur responsable.

Nous avons le devoir de choisir ce que nous mangeons …De sélectionner des viandes issues d’animaux élevés dans des conditions confortables, abattus à moins de quelques heures de transport de leur lieu d’élevage, dans des abattoirs appliquant les règlementations en vigueur en matière de bien-être animal (et donc surveillés en conséquence…).

Et surtout, nous nous devons de refuser, boycotter même, toutes ces viandes d’animaux transportés sur de longues distances (la provenance de chaque animal figure sur l’étiquette accompagnant le produit). Refuser, encore, catégoriquement le bétail élevé de manière industrielle, ces poulets au bec sectionné pour permettre de les entasser en surnombre sans qu’ils ne « s’abîment », les porcs qui n’ont jamais vu la lumière du jour et dont la mère a passé sa courte vie dans une cage individuelle de contention lui interdisant tout mouvement. Que dire de la viande de ces moutons importés d’Irlande pour finir dans des abattoirs du sud de l’Italie après des heures de transport dans des camions où règne une chaleur étouffante…

Se renseigner

A propos de toutes ces difficiles réalités qu’il faut pourtant connaître, je ne saurai trop recommander la visite de deux sites Internet consacrés à la protection des animaux destinés à la consommation : "la protection mondiale des animaux de ferme » www.pmaf.org et « L’œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoir » www.oaba.fr; ces deux associations font un travail remarquable de terrain (contrôle des camions transportant les animaux,enquêtes et interventions dans les abattoirs…), ainsi qu’une action de fond pour faire évoluer les choses au niveau politique.

Elles se battent, par exemple, pour obtenir des autorités Européennes, la limitation du temps de transport d’animaux vivants à 8 heures, cherchant aussi à promouvoir le transports de carcasses en camion réfrigérés. La tâche est immense… !

Comment chacun d'entre nous peut-il agir ?

Tout d’abord, en sélectionnant les produits qu’il achète (voir à ce sujet le petit catalogue de la pmaf « que choisir pour favoriser le bien être des animaux ? ») Les industriels à l’origine de toutes ces souffrances animales, vivent parce que nous sommes leurs clients ! Nous sommes libres de refuser, en les boycottant, les produits associés à la souffrance.

En informant nos voisins, nos amis, nos fournisseurs, des raisons de nos choix. Trop peu de gens sont informés de ce qui se passe en amont de cette barquette de poulet sagement rangée dans le présentoir du supermarché. En expliquant ce qui se cache derrière cette entrecôte d’un bovin en provenance du sud de l’Espagne ; même les restaurateurs se doivent d’afficher l’origine de leur viande. J’ai vu plus d’une fois un restaurateur ouvrir des yeux ébahis quand j’ai annulé ma commande en expliquant que je refusais de manger un animal qui avait subi plus de vingt quatre heures de transport et de maltraitances… Il n’y avait tout simplement jamais pensé !

En écrivant aux responsables politiques agricoles pour exiger l’instauration et la stricte applications de normes draconiennes sur le bien être de l’animal destiné à la consommation ; (la pmaf propose sur son site des modèles de lettres à adresser à son député, aux ministres concernés, aux dirigeants européens…)

En cessant de fermer les yeux ! Nous avons chacun un rôle à jouer pour que les animaux « de rente » soient respectés de leur vivant comme au moment de leur mise à mort.

« Une goutte d’eau dans la mer ! » diront certains… Mais l’océan n’est il pas fait de l’union de milliers de gouttes d’eau ? Comme pour des élections, chacun de nous est un « décideur »…

Mahatma Gandhi « La grandeur d'une nation et son avancement moral peuvent être appréciés par la façon dont elle traite les animaux.»

 

ARTICLE PROPOSE PAR

COSTE Opportune
Praticienne en Shiatsu animalier
opcoste@wanadoo.fr et
06 81 31 66 80
Spécialiste du Shiatsu équin et canin
www.shiatsu-cheval-chien.fr

Avec le soutien de
la Protection Mondiale des Animaux de Ferme
Pour les soutenir dans leurs actions : www.pmaf.org